SCISAT : un succès sur toute la ligne depuis 15 ans!

Un satellite essentiel pour l'environnement

Depuis 15 ans, le satellite canadien SCISAT mesure l'ozone et les substances appauvrissant la couche d'ozone. Il peut détecter plus de 60 gaz à l'état de traces et gaz connexes dans l'atmosphère – plus de substances que tout autre satellite – dont plusieurs ne sont surveillés par aucun autre engin spatial.

Les données de SCISAT ont été utilisées par plus de 1400 chercheurs dans plus de 300 établissements de recherche dans plus de 20 pays depuis le lancement du satellite. Elles ont servi à produire plus de 440 publications dans des revues scientifiques et à réaliser près de 50 découvertes scientifiques, des chercheurs canadiens ayant participé aux études qui ont mené à 43 de ces découvertes, dont 20 qu'ils ont dirigées.

Un élément crucial de la lutte mondiale contre le changement climatique

Les hydrochlorofluorocarbones (HCFC) sont une des substances que seul SCISAT peut mesurer depuis l'espace. Les HCFC ont remplacé les chlorofluorocarbones (CFC), ces composés gazeux qui étaient utilisés comme agents de gonflement de la mousse et des emballages, mais surtout comme agents réfrigérants et dans les pulvérisateurs aérosols. Les CFC ont été bannis en vertu du Protocole de Montréal, un accord international de l'ONU conclu entre 197 pays pour protéger la couche d'ozone.

Bien que les HCFC aient un effet radiatif 10 fois moindre que celui des CFC, ils sont considérés comme étant néfastes pour la couche d'ozone. SCISAT est actuellement le seul satellite pouvant mesurer ces polluants et leur impact sur l'environnement, ce qui fait de lui un élément crucial de la lutte mondiale contre le changement climatique et une réalisation canadienne remarquable.

Le saviez-vous?

SCISAT est le seul satellite qui peut mesurer le profil vertical :

  • de plusieurs substances appauvrissant la couche d'ozone (CFC-11, CFC-12, CH4, HF et SF6);
  • des HCFC, qui ont remplacé les CFC, bannis après l'adoption du Protocole de Montréal en 1987;
  • de tous les principaux gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O, CFC et O3), visés par l'Accord de Paris.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :